La fatigue parentale est devenue d’une banalité déconcertante. Les parents d’aujourd’hui sont fatigués, épuisés voir surmenés, mais cela fait désormais partie de la norme. Effectivement, de quoi se plaignent-ils ? Personne ne les a obligés à avoir des enfants après tout. Mais le plus vicieux encore dans notre société instagrammée, c’est que même s’il est communément admis qu’il est fatiguant d’élever des enfants. La pression reste énorme. Désormais pour être un parent au top, il faut jongler avec le boulot, les tâches ménagères, l’éducation bienveillante des enfants, les loisirs, etc.. Sans oublier de fabriquer ses produits ménagers, de cuisiner local et bio, de faire attention aux déchets, de lutter pour la sauvegarde de la planète, de profiter avec son bébé, de garder une vie sociale, de faire du sport, etc. S’il est donc légion d’être un parent débordé, il est indispensable de prendre soin de soi pour ne pas sombrer dans le burn out parental. Afin de vous aider à traverser cette période tumultueuse en restant plus ou moins sain d’esprit. Nous vous avons concocté un petit guide de survie. Découvrez dans cet article quelques méthodes et astuces qui peuvent simplifier un quotidien bien rempli. 

Pourquoi les parents sont-ils débordés ?

Tous les parents peuvent à un moment ou un autre se sentir dépassés. Il ne saurait d’ailleurs en être autrement lorsqu’on vit avec de jeunes enfants encore fort dépendants. De plus, la société actuelle nous renvoie constamment des images de parents qui performent sur tous les plans tant professionnels que personnels. Ce qui nous donne souvent l’impression que pour être heureux il faut viser l’excellence dans tous les domaines. Il ne suffit plus d’élever ses enfants et de s’occuper de son ménage. Désormais il faut aussi avoir une carrière et une vie sociale épanouissante. Malheureusement les journées ne se sont pas rallongées pour autant. Le sentiment de débordement est donc devenu banal dans le monde du travail comme à la maison. Effectivement, il est impossible d’être sur tous les fronts sans se sentir à un moment ou un autre débordé. Les parents, à l’heure actuelle, doivent donc prendre garde de ne pas sombrer dans le burn out professionnel ou parental. S’ils sont soumis à un stress chronique, les parents peuvent malheureusement facilement tomber dans le surmenage.

Notre guide de survie pour parents occupés

Rassurez-vous avec quelques astuces, il est tout à fait possible de concilier votre vie de parent avec une vie sociale et professionnelle épanouissante. Malgré tout, il vous faudra apprendre à lâcher prise, à prioriser et à aller à l’essentiel.

Les tâches domestiques

Ce qui contribue le plus au sentiment de surmenage des parents, ce sont les tâches domestiques. Pourquoi ? Parce que ça ne se termine jamais. Les piles de linges sont à peine lessivées et rangées, qu’il faut recommencer. Le dernier coup de torchon est à peine passé, qu’il faut nettoyer les vestiges d’un coup de lance-purée ou de lancer franc de tartines. Sans compter les verres renversés, les filets de bave sur le carrelage, les traces de mains sur les vitres et les armoires, etc..

Le ménage

Si vous le pouvez, déléguez. Votre santé mentale vous en remerciera. Les titres-services sont déductibles fiscalement. Ils vous permettront donc pour quelques euros de l’heure de bénéficier d’une aide précieuse. 

Si ce n’est pas possible, n’ayez crainte, il existe des moyens de rester tout de même relativement sain d’esprit en faisant ses tâches domestiques soi-même. Essayez la Méthode Fly Lady de Marla Cilley. Cette organisation vous propose des routines et des techniques pour répartir vos tâches domestiques sur la semaine. En faisant un peu chaque jour, par sessions courtes, vous pourrez ainsi bénéficier tout le temps d’une maison relativement propre et rangée. 

Dans tous les cas, priorisez vos tâches. Pour vous aider, réfléchissez selon la loi de Pareto : 80 % de nos résultats résultent de 20 % de nos efforts. 

Exemple : Si vous avez 30 minutes devant vous. Est-il préférable de passer un petit coup d’aspirateur ou vous lancer à faire vos fenêtres ? La bonne réponse à cette question diffèrera d’une personne à l’autre. Mais quoi qu’il en soit, réfléchir selon cette loi universelle vous permettra d’être plus satisfait de ce que vous aurez accompli.

Une dernière chose à garder à l’esprit : mieux vaut des parents sereins qui passent du temps avec leur enfant qu’une maison toujours tip top nettoyée dans tous les recoins. 

Le linge

Comme pour le ménage, si vous le pouvez, déléguez. Et si par chance on vous propose de l’aide, ravalez votre fierté et acceptez. Si vous vous occupez de votre linge vous-même, au lieu d’attendre le weekend, essayez de faire tourner une machine par jour. Programmez votre machine pour qu’elle se finisse à un moment où vous serez disponible pour étendre votre linge directement. Pliez et rangez la fournée précédente juste avant. Et ne lancez la lessive suivante que si vous vous n’avez qu’une seule manne à plier en attente. Cette technique vous permettra de ne plus accumuler des montagnes de linge. Mais aussi de ne pas dépasser les 20 minutes de pliage par jour. 

Le rangement

Une maison rangée et organisée vous fera gagner un temps précieux quotidiennement, mais pas que. Votre mental s’en retrouvera lui aussi, beaucoup moins encombré par toutes ces choses dont vous devez constamment vous rappeler l’emplacement. La fée du rangement et du désencombrement est sans nul doute Marie Kondo avec sa Méthode KonMari. Découvrez la magie du rangement et transformez cette tâche rébarbative en art de vivre. Retrouvez le plaisir d’ouvrir vos armoires et gagnez un temps précieux en ne cherchant plus après vos affaires ou celles de bébé.

Le truc en plus : vous y apprendrez une technique de pliage des vêtements qui vous épargnera désormais et pour toujours, la corvée du repassage. Et ça, ça vaut de l’or.

Organisez vos espaces de rangement et rangez au fur et à mesure pour ne pas dépasser les 15 minutes de rangement par jour. Appliquez la pédagogie Montessori à la maison et apprenez-leur dès que possible à faire seuls. Vous seriez bien étonnés de ce qu’ils sont capables de faire dès 2 ans : vous aider à ranger le lave-vaisselle, à ranger leurs jouets, à mettre le linge sale dans le panier à linge, etc.. Et en plus, ils seront ravis de vous rendre service.

L’organisation quotidienne

Vous l’avez peut-être remarqué, lorsqu’on devient parent, quelques neurones se font la malle. Le degré de gravité de cette destruction neuronale va de l’oubli de rendez-vous à la liste de courses qui reste sur la table de la cuisine plutôt que dans votre sac (où elle vous aurait été beaucoup plus utile). Rien de très grave donc, mais rien d’agréable non plus. 

Pour pallier à ce cerveau devenu récalcitrant, rien de tel qu’un soupçon d’organisation. L’idée principale est de tout noter pour ne rien oublier et soulager votre cerveau déjà bien surchargé. Mais aussi de réduire le risque d’oubli ou de procrastination. 

Pour le choix du support, il y en a pour tous les gouts : 

  • un calendrier familial affiché dans la cuisine avec stickers, une couleur pour chacun des membres de la famille, liste des courses épinglée, menu de la semaine retranscrit, anniversaires, etc. ; 
  • Google agenda en mode partagé pour la fonction calendrier ;
  • Google keep ou Evernote pour vos to do list, liste de courses, menu, notes, articles à lire plus tard, recettes à essayer, etc.. L’avantage des outils en ligne, c’est que vous avez tout sur vous tout le temps et que votre smartphone tient dans le plus petit des sacs à main ;
  • un bullet journal, un organiseur de vie ou un journal de bord (pour ceux qui aiment l’idée de tout noter en un seul endroit, mais qui restent fidèles au papier).

Les repas

Manger sainement demande du temps et de l’organisation. Préparer les repas de bébé est énergivore. Il faut réfléchir à un menu spécifique, établir la liste de courses, faire les emplettes et cuisiner. Concocter des petits plats maison est bien sûr meilleur pour lui que d’acheter des petits pots (même s’ils ont le label bio). Donc on s’y colle. Enfin du moins, on s’y collait avant de découvrir Cutie-pie et ses repas pour bébé cuisinés maison avec des produits frais, bio et locaux cuits à la vapeur douce. Encore une belle façon de diminuer votre charge mentale sans faire de compromis sur la qualité de la nourriture de votre tout-petit. 

Les loisirs

Il est évident que plus les parents sont sereins, plus leurs enfants seront épanouis. Mais bon, avec un bébé dans les pieds H24, il est loin d’être évident de trouver le temps de penser à soi et à son bien être. Et pourtant, il est vital de prendre soin de vous si vous ne voulez pas tomber dans le surmenage. C’est pourquoi ne culpabilisez pas de laisser votre petit chéri quelques heures chez vos parents ou à la crèche même si vous êtes en congé. Passez du temps en couple, entre amis, voir même seul. 

Sortez vous balader, boire un café, faire une bonne soirée, un ciné, une séance de sport. Votre bébé ne pourra que vous en remercier, car vous serez plus à même de répondre adéquatement à ses besoins si vous êtes bien dans vos baskets.

Si vous n’avez pas de possibilité de faire garder votre rejeton, prenez-le avec et adaptez vos activités, mais sortez de chez vous. Il existe désormais une multitude d’endroits “kids friendly” où vous pourrez vous restaurer ou profiter d’une activité avec bébé. En plus d’habituer votre bébé aux sorties et de le sociabiliser, vous pourrez tout de même recharger vos batteries sociales.

Le bien être

Pour souffler un coup quand c’est nécessaire (avant de jeter la prunelle de vos yeux par la fenêtre). Téléchargez l’appli Petit Bambou ou Calm. Vous y apprendrez comment lâcher prise et prendrez une petite bouffée d’oxygène même si vous êtes coincés à la maison et n’avez que les micro-siestes de votre chérubin pour souffler.

Filtrez vos réseaux et contacts et entourez-vous de personnes bienveillantes et positives qui vous font du bien. Vous n’avez pas d’énergie à dépenser à écouter ou à convaincre les gens moroses et négatifs. Vous vous fatigueriez inutilement.

 

On ne va pas vous mentir. Il est fort possible voir très probable, que malgré l’application rigoureuse de ces astuces, il règne encore parfois un joyeux bordel au sein de votre maison. Mais rassurez-vous, il parait qu’un jour nos enfants grandiront et que ça nous manquera. Alors, savourez ces moments où vous risquez votre peau en franchissant votre salon rempli de petites voitures éparpillées. Frôlez la crise cardiaque en sortant des toilettes et en découvrant de belles fresques murales ou autres expressions artistiques de vos artistes en herbe.

Contact

 

Contact: +32 474 10 66 16

JDLCT srl
TVA: BE 0736.907.812

 

Contact

 

Contact: +32 474 10 66 16

JDLCT srl
TVA: BE 0736.907.812